Analogique vs CAD/CAM : La patiente a le choix !

Lundi matin, à Vienne, la capitale autrichienne Vienne : Vingt prothésistes dentaires de différents pays et un dentiste de République Tchèque se retrouvent à l'ICDE Ivoclar Vivadent pour une confrontation spéciale. Ils ont répondu à l'invitation d'Ivoclar Vivadent pour participer à un événement inhabituel. Sous l'intitulé « Un objectif, trois solutions », il est prévu de restaurer le sourire d'une patiente en utilisant trois approches de traitement différentes. Quel sera le résultat ? Partagez cette aventure et découvrez qui sera le meilleur !
Analogique vs CAD/CAM : La patiente a le choix !
Lire la suite

Le concours

Réalisation d'un cas clinique en direct avec trois approches différentes : tel est le défi pour les 20 participants à l'événement "Train The Trainer". Au départ, les participants seront divisés en trois équipes, selon trois approches différentes, et poursuivront tous le même objectif de traitement :
  • Analogique (technique)
  • Numérique (technique)
  • Numérique (clinique).
Quelle équipe terminera en premier ? Quelle équipe gagnera ? À quoi ressemblera le résultat ? À ce stade, nous ne connaissons qu'une seule chose : à la fin, la patiente choisira la restauration qu'elle souhaite car c'est elle qui devra la porter sur le long terme. Elle décidera librement de la restauration qu'elle aime le plus, quelle que soit la méthode de fabrication utilisée. Elle est la personne la plus importante de cette journée.

IPS e.max pour les trois groupes

Les trois équipes utiliseront les produits Ivoclar Vivadent. La restauration réalisée entièrement au fauteuil sera usinée en IPS e.max CAD et finalisée par le chirurgien-dentiste. Les prothésistes dentaires utilisant des technologies numériques produiront une restauration par CFAO Les prothésistes dentaires utilisant des méthodes analogiques créeront une restauration en utilisant IPS e.max Press.
Lire la suite

Une tâche difficile

La tâche est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît au premier abord. C'est parce que des matériaux tels qu' IPS e.max CAD ou IPS e.max ZirCAD hautement translucide peuvent être mis en œuvre de différentes façons : monolithique, réduction anatomique ou usinage. Il en va de même pour IPS e.max Press, qui peut être pressé de manière anatomique ou réduit, puis maquillé ou stratifié, ou une combinaison de toutes ces options. Cela paraît très polyvalent et ça l'est. La gamme de produit tout céramique d'Ivoclar Vivadent est impressionnante.
Même si les choses peuvent être compliquées à ce stade, finalement, la solution sera simple...

Le Dr Petr Hajný, chirurgien-dentiste installé à Prague en République Tchèque, a réalisé les préparations cliniques.
Lire la suite

Un solide travail préparatoire

Le Dr Petr Hajný, chirurgien-dentiste installé à Prague, joue un rôle central dans cette compétition. C'est lui qui a fait tous les travaux préparatoires sur la patiente. C'est sa patiente et sa préparation qui seront au centre de l'attention lors de la confrontation entre les équipes.
Lire la suite

La compétition se déroule au centre ICDE d'Ivoclar Vivadent à Vienne / Autriche.
Lire la suite

L'équipe très motivée et les organisateurs de l'événement.
Lire la suite

Gernot Schuller, Directeur général Ivoclar Vivadent AG Autriche et Europe de l'Est, accueille les participants à l'événement "Un but - Trois Solutions" Train The Trainer (TTT) dans la salle de conférences de l'ICDE à Vienne.
Lire la suite

Martina Jakob, Responsable Marketing et ICDE pour l'Autriche et l'Europe de l'Est, présente le déroulement de cet événement de trois jours. Conformément au calendrier des formations, les participants pourront commencer à travailler sur leurs projets à partir de 10 heures, suite à une présentation du cas et à une discussion.
Lire la suite

Avant que le cas clinique ne soit présenté, Hannes Meischl, formateur à l'ICDE de Vienne, informe les participants sur les étapes de travail et les matériaux et équipements disponibles.
Lire la suite

Le formateur

Hannes Meischl

Hannes Meischl

Hannes Meischl est prothésiste dentaire. Il travaille comme formateur à l'ICDE d'Ivoclar Vivadent à Vienne depuis janvier 2016.
Sa carrière en tant que prothésiste dentaire a commencé en 2000, dans le cadre de sa formation professionnelle au laboratoire dentaire de Christian Smaha à Vienne.
Après avoir terminé ses examens, il a continué à travailler au laboratoire.
Dans son parcours, il a été représentant sur le terrain pendant trois ans et il a travaillé dans deux autres laboratoires de cabinet avant de rejoindre Ivoclar Vivadent.
Hannes Meischl

Hannes Meischl

Voir le profil complet
Hannes Meischl est prothésiste dentaire. Il travaille comme formateur à l'ICDE d'Ivoclar Vivadent à Vienne depuis janvier 2016.
Sa carrière en tant que prothésiste dentaire a commencé en 2000, dans le cadre de sa formation professionnelle au laboratoire dentaire de Christian Smaha à Vienne.
Après avoir terminé ses examens, il a continué à travailler au laboratoire.
Dans son parcours, il a été représentant sur le terrain pendant trois ans et il a travaillé dans deux autres laboratoires de cabinet avant de rejoindre Ivoclar Vivadent.

Les participants

Einleitungssatz

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
Retour à la première étape
Passer à la dernière étape

Ondřej Adam, prothésiste dentaire

Analogique
 
Armatures IPS e.max Press MO pour les incisives centrales et couronnes anatomiques IPS e.max Press MT B1 pour les dents 12 et 13 ainsi que 22 et 23. Cut-back des couronnes pour les canines et les latérales. Stratification individuelle avec différentes masses IPS e.max Ceram.
Lire la suite

Alen Alić, prothésiste dentaire

Analogique
 
Couronnes anatomiques IPS e.max Press MT BL4. Cut-back minimal de 0,2 à 0,5 mm. Stratification avec différentes masses IPS e.max Ceram et effets de teinte avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Andras Varadi, prothésiste dentaire

CAD/CAM
 
Couronnes anatomiques IPS e.max CAD LT A2. Cut-back vestibulaire. Stratification avec différentes masses IPS e.max Ceram.
Lire la suite

Andreas Wölfle, prothésiste dentaire

CAD/CAM
 
Anatomiques pour dents 11 à 13 avec IPS e.max ZirCAD MT Bleach, Anatomiques pour dents 21 à 23 avec IPS e.max CAD MT A2. Maquillage et glaçage des parties en disilicate de lithium, infiltration avec liquides de coloration des parties en zircone avant frittage final. Glaçage et maquillage des deux matériaux avec IPS Ivocolor
Lire la suite

Dragan Stolica, prothésiste dentaire

CAD/CAM

Couronnes anatomiques IPS e.max ZirCAD MT Bleach, infiltration avec liquides de coloration avant frittage final. Glaçage et maquillage avec IPS Ivocolor.

 

Lire la suite

Florin Raicea, prothésiste dentaire

CAD/CAM
 
Armatures IPS e.max CAD LT A2 et IPS e.max ZirCAD MT Bleach. Stratification avec différentes masses IPS e.max Ceram et effets de teinte avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Georg Licen, prothésiste dentaire

CAD/CAM
 
Couronnes anatomiques IPS e.max CAD MT A2 et IPS e.max ZirCAD MT Bleach. Maquillage et glaçage des parties en disilicate de lithium, infiltration avec liquides de coloration des parties en zircone avant frittage final. Glaçage et maquillage des deux matériaux avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Helmut Berger, prothésiste dentaire

CAD/CAM.
 
Numérisation du modèle, couronnes anatomiques IPS e.max CAD A1 et IPS e.max ZirCAD MT Bleach.
Infiltration et caractérisation avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Stefan Chobota, prothésiste dentaire

Analogique.
 
Couronnes anatomiques IPS e.max Press Multi A1. Cut-back minimal Stratification avec les masses IPS e.max Ceram Selection et effets de teinte avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Martin Ebringer, prothésiste dentaire

Analogique
 
Couronnes anatomiques IPS e.max Press MT A2. Cut-back minimal Stratification avec différentes masses IPS e.max Ceram. Polissage mécanique uniquement, pas de cuisson de glaçage
Lire la suite

Dr. Petr Hajný, chirurgien-dentiste

CAD/CAM au fauteuil
 
Couronnes anatomiques IPS e.max CAD MT A1. Cristallisation, maquillage et glaçage avec IPS e.max Crystall./Glaze Paste, Shade and Stains
Lire la suite

Milos Miladinov, prothésiste dentaire

CAD/CAM

Armatures IPS e.max CAD LT A2 et 3 ainsi qu' IPS e.max ZirCAD MT Bleach. Stratification complète avec différentes masses IPS e.max Ceram et effets de teinte avec IPS Ivocolor.

Lire la suite

Moritz Wenger, prothésiste dentaire

CAD/CAM
 
Couronnes anatomiques IPS e.max CAD MT A2 et IPS e.max ZirCAD MT Bleach. Maquillage et glaçage des parties en disilicate de lithium, infiltration avec liquides de coloration des parties en zircone avant frittage final. Glaçage et maquillage des deux matériaux avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Richard Koinegg, prothésiste dentaire

Analogique
 
Couronnes anatomiques IPS e.max Press MT B1. Cut-back minimal Stratification avec les masses IPS e.max Ceram Selection et effets de teinte avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Velimir Žujić, prothésiste dentaire

Analogique.
 
Armatures IPS e.max Press MT BL4, stratification individuelle avec les masses IPS e.max Ceram. Glaçage et maquillage avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Vinko Iljadica, prothésiste dentaire

Analogique.
 
Couronnes anatomiques IPS e.max Press MT BL4 réduites à minima. Stratification avec différentes masses IPS e.max Ceram et effets de teinte avec IPS Ivocolor
Lire la suite

Pavel Medar, prothésiste dentaire

Analogique
 
IPS e.max Press Multi A1 en anatomique, caractérisation avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Andrej Lukas, prothésiste dentaire

Analogique
 
Armatures unitaires IPS e.max Press MO1 pressées, stratification avec IPS e. max Ceram Selection. Glaçage avec IPS Ivocolor.
Lire la suite

Davor Marković, prothésiste dentaire

CAD/CAM
 
Couronnes anatomiques IPS e.max ZirCAD MT Bleach, infiltration avec liquides de coloration avant frittage final, glaçage et maquillage avec IPS Ivocolor.

 

Lire la suite

Zsolt Fodor, prothésiste dentaire

CAD/CAM
 
Couronnes anatomiques IPS e.max ZirCAD MT Bleach. Infiltration avec liquides de coloration avant le frittage final. Glaçage et maquillage avec IPS Ivocolor
Lire la suite

Le cas clinique de la patiente

Nom: Sandra Rammah

Pays: Autriche

Sandra est une jeune femme vivant à Vienne, en Autriche. Ses incisives centrales restaurées montrent des lacunes esthétiques. Elle n'est pas satisfaite de cette situation. Sandra a accepté de participer à dès qu'elle a connu l'opportunité de faire refaire ses restaurations à l'occasion de la compétition TTT. Les reprises de traitement sur 12 et 13 ainsi que 22 et 23 justifiaient la réalisation de restaurations Un projet esthétique harmonisé est ainsi envisagé.
Ainsi, les trois équipes concurrentes:  laboratoire analogique, laboratoire CAD/CAM et CAD/CAM au fauteuil, ont pour mission de créer des restaurations tout céramique pour les dents 13 à 23 dans le délai imparti.
Après la dépose des couronnes existantes des dents 11 et 21, on note que la présence d'un faux moignon métallique sur la 11. Pour réduire la variation de teinte, le Dr Hajný masque les préparations avec un opaquer la veille de l'événement.
 
La situation préopératoire montre les lacunes esthétiques des restaurations existantes sur les incisives centrales
Lire la suite

Le Dr Petr Hajný informe les participants sur le cas clinique et les défis à relever. Des restaurations tout céramique pour les dents 13 à 23 doivent être réalisées.
Ivoclar Vivadent propose un large éventail de matériaux. Le choix et les possibilités de combinaison sont également importants. Ici, le choix est peut-être plus simple pour le groupe analogique qui se concentrera sur IPS e.max Press et les lingotins appropriés.
L'équipe laboratoire CAD/CAM devra examiner diverses options telles que les restaurations monolithiques en zircone qui seront ensuite personnalisées (IPS e.max ZirCAD MT).
Lire la suite

La phase de création

Une fois les participants bien informés sur le cas clinique et la tâche à accomplir, le temps de la pratique arrive. Les trois équipes - laboratoire analogique, laboratoire numérique et cabinet numérique – s'attèlent à la tâche avec une grande motivation. Ils ne doivent pas perdre de temps, car l'horloge tourne. À vos marques, prêts, partez :
A dix heures, les participants sont autorisés à voir les modèles du cas. Un modèle de diagnostic maxillaire restauré de manière provisoire et Une clé en silicone, Un modèle maxillaire segmenté et Un modèle mandibulaire.
Lire la suite

Groupe 1 : Laboratoire analogique

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
Retour à la première étape
Passer à la dernière étape

Le groupe de prothésistes utilisant les méthodes analogiques (ici : à partir de la droite, Velimir Žujić, Vinko Iljadica et Alen Alić) commencent immédiatement. Ils étudient le modèle et démarrent la planification esthétique.

Lire la suite

Nous pouvons suivre les étapes de travail des prothésistes travaillant de façon analogique. Ils préparent les dies en vue du modelage en cire puis réalisent des clés en silicone (à gauche Alen Alić ; sur la droite Stefan Chobota) En termes de temps, les concurrents sont au coude à coude.
Lire la suite

Alors que l'équipe numérique effectue l'usinage puis le grattage des premières couronnes, l'équipe analogique met en place les tiges d'alimenttaion sur les maquettes sculptées afin de pouvoir procéder à la pressée (ici Velimir Žujić).
Lire la suite

Est-ce une partie de la technologie dentaire analogique ou tout simplement un incontournable pour la conception d'une restauration répondant aux attentes esthétiques des patients ? Le fait est que pratiquement tous les participants utilisent les photos de la patiente pour leur analyse.
Lire la suite

Alen Alić, comme beaucoup d'autres participants, profite de l'occasion pour prendre une photo de la patiente avec le wax up in situ.
Lire la suite

Les couronnes anatomiques sculptées, les chapes et les éléments réduits sont mis en revêtement, placée dans le four de préchauffage, pressés et démoulés selon le processus établit. Cette procédure connue des participants conduit rapidement aux résultats souhaités.
Lire la suite

Compte tenu du grand nombre d'étapes de travail manuelles que le groupe analogique doit réaliser, il est difficile d'imaginer que tout cela puisse être effectué de manière entièrement numérique, simplement en appuyant sur une touche.
Lire la suite

Bien que tout le monde travaille intensément sur le projet, l'ambiance est très conviviale, les participants plaisantent. L'action dans la bonne humeur. Velimir Žujić (à droite) plaisante avec ses compatriotes croates Vinko Iljadica et Alen Alić.
Lire la suite

Cuisson de connexion. Après avoir appliqué une armature du liquide de mélange IPS Ivocolor Mixing Liquid allround sur une chape pressée en IPS e.max Press, Velimir Žuji'c saupoudre de la poudre dentine sur l'armature. Ceci améliorer la liaison et contribue à développer une meilleure accroche pour les étapes de stratification à venir.
Lire la suite

La technique de pressée peut également être une option efficace si les restaurations sont pressées de manière pratiquement anatomique puis personnalisées subtilement en utilisant un minimum de masses de stratification. Du fait que seule une petite quantité de céramique de stratification est appliquée, le retrait lors de la cuisson est minime. Le résultat est facilement prévisible.
Lire la suite

Les représentants du groupe analogique tentent de tirer le meilleur parti des matériaux du système IPS e.max. Ici, les incisives sont stratifiées de manière anatomique sur les armatures IPS e.max Press MO. 
Lire la suite

Stratification finale par un membre du groupe analogique. Alen Alić a réduit de 0,2 à 0,5 mm la restauration anatomique IPS e.max Press BL4 dans le but de personnaliser cette dent en utilisant une technique de stratification à minima.
Lire la suite

Vérification de la longueur et de la position des bords libres sur l'articulateur. Les marques sur le montage en cire servent de guide. Beaucoup de prothésistes dentaires ont du mal à imaginer comment ces étapes pourraient être visualisées en utilisant une méthode purement numérique.
Lire la suite

Version analogique de l'essayage : ce qui a d'abord été vu un peu comme une absurdité offre déjà une bonne première impression.

Lire la suite

Ondřej Adam est absorbé dans son travail. Il stratifie intégralement les incisives pour reproduire la translucidité des dents antérieures mandibulaires. L'image montre le résultat après la première cuisson.
Lire la suite

Groupe 2 : Laboratoire numérique

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Retour à la première étape
Passer à la dernière étape

Le groupe laboratoire CAD/CAM récupère les données numérisées et crée la fiche technique du cas : cela signifie qu'il précise les dents à restaurer (ici Davor Marković).
Lire la suite

La tension est palpable dans le laboratoire de formation de l'ICDE de Vienne. Le groupe laboratoire CAD/CAM apparaît au premier plan.
Lire la suite

Les membres du groupe CAD/CAM se rassemblent souvent autour du poste de travail pour discuter des stratégies de fabrication à employer. 
Lire la suite

Ici la place de travail de Milos Miladinov, qui a choisi d'utiliser un flux de travail numérique. Vous pouvez y voir six armatures IPS e.max CAD LT A2 et trois armatures en zircone IPS e.max ZirCAD MT Bleach.
Lire la suite

Indépendamment du fait qu'ils utilisent une méthode analogique ou numérique, si les participants n'ont pas opté pour des restaurations monolithiques, ils devront procéder à la stratification et effectuer divers cuisson pour terminer les restaurations.
Lire la suite

Du numérique au manuel: Certains prothésistes du groupe CAD/CAM opte pour l'option monolithique. Seront-ils à même d'obtenir des résultats aussi performants que ceux de l'équipe analogique ? Nous verrons à la fin de la compétition si leurs doutes étaient justifiés.
Lire la suite

Andreas Wölfle, membre de l'équipe CAD/CAM, travaille activement sur son projet. Le logiciel lui permet de vérifier la provisoire scannée et le wax-up virtuel en superposant les deux structures.
Lire la suite

Les membres du groupe CAD/CAM ne passent pas tout leur temps à regarder leurs écrans. Ils prennent aussi le temps de plaisanter et ont de nombreuses étapes à réaliser manuellement. À la fin de la journée, ce n'est pas la méthode qui comptera, mais le résultat, qui doit être aussi naturel que possible.
Lire la suite

Mission accomplie: Helmut Berger a réussi à aligner correctement son montage virtuel avec la photo de la patiente pour vérifier la longueur et la position des dents.
Lire la suite

Appareil photo analogique trouvé sur le poste de travail de Milos Miladinov, représentant de l'équipe CAD/CAM. Il aime les technologies et les produits traditionnels, même s'il est un passionné de technologies numériques.
Lire la suite

Groupe 3 : Cabinet dentaire numérique

1
2
3
4
Retour à la première étape
Passer à la dernière étape

Le Dr Petr Hajný prépare la patiente pour la prise d'empreinte numérique et la dépose des restaurations provisoires. Tout d'abord, il place un OptraGate.
 
Une fois l'OptraGate placé, le Dr Hajný profite d'une vision claire du champ opératoire et peut commencer par l'analyse numérique de la situation bucco-dentaire. Tout d'abord, il analyse la situation alors que le provisoire est encore en place.
 
Maintenant, le Dr Hajný dépose soigneusement les restaurations et scanne les préparations.
Lire la suite

Le docteur Petr Hajný et son assistante scanne les préparations à l'aide d'une caméra intra-orale – par ex Trios de 3Shape - qui s'utilise sans poudrage. Il conçoit les couronnes avec le logiciel CEREC 4.43 et les usine dans des blocs IPS e.max CAD MT A1.
 
Couronnes fabriquées à partir de blocs IPS e.max CAD MT, après usinage
Lire la suite

Demander des conseils à un collègue... Le Dr Petr Hajný est un ancien prothésiste dentaire et il est bien conscient des efforts que ceux-ci déploient. Ici, il demande conseil au prothésiste dentaire Tchèque Ondřej Adam. S'ensuit un travail manuel classique : Le Dr Hajný réalise de subtiles caractérisations de surface sur ses couronnes en disilicate de lithium usinées avant de finaliser les restaurations par une cuisson de cristallisation et de glaçage. Ce flux de travail est le moyen le plus rapide pour fabriquer les restaurations. Il peut disposer de son temps libre.
Lire la suite

Avant que les couronnes IPS e.max puissent être insérées, les contacts proximaux doivent être contrôlés et soigneusement ajustés. Le Dr Hajný réalise cette étape dent par dent - une compétence acquise lors de sa formation en tant que prothésiste dentaire.
Lire la suite

La décision

Le concours TTT touche à sa fin. L'enthousiasme des participants se ressent en attendant la décision de la patiente. Quelle restauration choisira-t-elle ? En raison du grand nombre de restaurations, les organisateurs demande à Christian Smaha, prothésiste dentaire de contribuer à la sélection des finalistes. Ils présélectionnent six restaurations qu'ils présenteront à la patiente.
 
Le prothésiste dentaire Christian Smaha (au centre) est venu aider à la présélection.
Lire la suite

Gernot Schuller s'adresse à nouveau à tous les participants. Il les remercie tous pour leurs efforts. Lui aussi est impatient de savoir quelle restauration la patiente choisira.
Lire la suite

Avant que Sandra puisse choisir, le formateur de l'ICDE, Hannes Meischl, prend des photos de l'ensemble des travaux. Cela permettra de les comparer plus facilement.
Lire la suite

La morale de l'histoire

Que pouvons-nous apprendre de cette compétition inhabituelle ? Quelles conclusions pouvons-nous en tirer ? Les prothésistes dentaires et les dentistes CAD/CAM vont-ils toujours à l'essentiel ? La méthode choisie, le nombre de matériaux et de masses utilisées, est-ce le ,plus important ou est-ce principalement le travail des formes et des états de surface qui ont un effet décisif sur l'apparence esthétique globale ? Est-il possible que, dans certains cas, une restauration (supposée) plus simple soit plus belle ? Ou faut-il en fin de compte tout miser sur l''écoute et la compréhension des attentes du patient ?
  • Nous avons demandé au formateur de l'ICDE, Hannes Meischl, ses conclusions sur l'événement TTT : "Les deux équipes techniques - analogiques et numériques – ont travaillées intensément sur le cas. Aucun des groupes n'a présenté d'avantages significatifs en termes de temps. Les deux approches nécessitaient un niveau élevé de concentration et d'application à la tâche."
  • "L'aspect le plus important dans chaque cas est et restera le patient. Le patient doit toujours être au centre de l'attention. À la fin de la journée, c'est le patient qui doit être satisfait et content de ses restaurations sur long terme. Pour les utilisateurs, cela signifie que la fourniture d'un travail techniquement raffiné n'est pas une fin en soi. Ils doivent également prendre le temps de parler à aux patients et d'écouter leurs souhaits.C'est exactement ce que Martin Ebringer, vainqueur de la compétition, a fait. 

Qu'est-ce que l'ICDE?

ICDE signifie International Center for Dental Education (Centre international pour la formation dentaire). Ce sont les centres de formation modernes du groupe Ivoclar Vivadent. Les professionnels concernés sont les chirurgiens-dentistes, les prothésistes dentaires et les équipes de cabinet. Ivoclar Vivadent dispose de 29 centres de formation à travers le monde. L'ICDE situé au siège de l'entreprise à Schaan est à vocation internationale. Les autres ICDE, tels que celui de Vienne, sont des centres locaux adaptés à chaque marché. Les ICDE sont équipés de salles de cours, de laboratoires, de salles de travaux pratiques et de salles de conférence. Le centre du Liechtenstein, par exemple, comprend un cabinet fantôme et quatre laboratoires dentaires où les participants peuvent suivre des stages pratiques. Tous les ICDE offrent tout au long de l'année des formations continues et des stages sur l'application des produits Ivoclar Vivadent. De plus, des événements indépendants des produits, tels que des cours sur la photographie dentaire, sont également proposés.

Les produits

Einleitungstext

"Quand j'ai entendu parler de cet événement pour la première fois, j'ai pensé : Il s'agit de savoir si les ordinateurs peuvent être plus performants que les êtres humains. À mon avis, les ordinateurs sont certainement plus rapides mais le résultat se révèle proche d'une restauration produite de façon conventionnelle. Pour moi, une combinaison des deux techniques représente la meilleure solution : l'utilisation de la CFAO pour la planification et la fabrication de l'armature puis une stratification de façon classique. Je pense qu'un travail manuel est nécessaire pour toutes les étapes qui apportent une touche personnelle à la restauration. Pour cette raison, je prends souvent des photos avant la restauration et planifie le traitement en détail. Parfois, je crée même un wax up dans le cadre du processus de planification. Je passe plus de temps sur la planification que sur le travail réel. Lorsque la restauration est soigneusement planifiée, l'étape de stratification céramique ne prend qu'environ 20% de l'ensemble du temps de travail. Pour cet événement, j'ai choisi une approche purement analogique impliquant une cire de diagnostic, un léger cut-back, une pressée avec IPS e.max Press, une stratification minimale et la procédure de finition habituelle. "
Alen Alić, Croatie : groupe laboratoire analogique
"J'ai décidé d'utiliser deux versions CAD/CAM compatibles. La première version utilise l'oxyde de zirconium IPS e.max ZirCAD hautement translucide et la deuxième le disilicate de lithium IPS e.max CAD MT. À mon avis, ce dernier est un excellent matériau pour atteindre un niveau maximal d'esthétique dans les restaurations monolithiques. Je préfère l'approche numérique parce qu'elle me permet d'atteindre mon objectif plus rapidement et plus précisément. Numérique ne signifie pas que je ne peux pas apporter mon propre style dans la conception. Il existe de nombreuses bibliothèques disponibles; elles permettent de choisir de nombreuses formes différentes dès le début du traitement. Les outils de forme gratuits me permettent d'ajuster ces formes pour les faire correspondre à la denture naturelle à reproduire. J'ai téléchargé les formes de base des six dents antérieures de la bibliothèque et je les ai personnalisées. Le travail est ainsi rapide et contrôlé."
Dragan Stolica, Slovénie : groupe laboratoire CAD/CAM
"L'analogie est la méthode la plus simple pour moi parce que c'est celle que j'utilise au quotidien dans mon laboratoire. Si je participe à une formation c'est pour progresser dans ma façon de travailler. Quand je montre ma technique aux gens, je n'utilise que l'analogique. À l'heure actuelle, je n'obtiens des résultats haut de gamme que de cette façon. Ce n'est peut-être pas la méthode la plus rapide, mais c'est celle qui procure la plus haute qualité. L'esthétique seule n'est jamais le point principal pour moi. Ce qui m'importe, c'est la combinaison de l'esthétique et de la fonction. Je considère la fonction encore plus importante que l'esthétique. Pour moi, la méthode conventionnelle partant d'un wax-up est la plus appropriée pour créer une restauration dentaire fonctionnelle. J'utilise beaucoup la cire. À l'avenir, il sera possible de tout combiner : usinage, modelage, finition Dans tous les cas, il est important de réaliser un wax up pour élaborer la planification qui constitue la base de toutes les restaurations. Pour le moment, à mon avis, cette étape ne doit pas encore être numérique."
Ondřej Adam, République Tchèque : groupe laboratoire analogique
"Avant, j'étais prothésiste dentaire. Aujourd'hui, je travaille comme dentiste spécialisé en CFAO. J'utilise CEREC depuis 11 ans. Nous résolvons la plupart des cas en utilisant une méthode de traitement par CFAO. Bien sûr, les restaurations analogiques sont différentes des restaurations digitales. C'est la raison de cette formation. Les restaurations réalisées au laboratoire sont supposées être meilleures. Cependant, selon moi, les différences ne sont évidentes que pour les professionnels du dentaire, c'est-à-dire les chirurgiens-dentistes et les prothésistes, les patients ne peuvent guère distinguer la différence. Aujourd'hui, tout doit être rapide. La CFAO est alors la solution même si cette technologie est encore sans sa phase de maturation. A l'avenir les systèmes seront encore plus précis et plus rapides et plus de matériaux seront disponibles. Pour moi, le CAD/CAM représente aujourd'hui la meilleure méthode pour offrir aux patients une restauration dentaire durable, esthétique et économique".
Dr Petr Hajný, République tchèque : CAD/CAM au fauteuil

Contact

* Champ obligatoire