Un traitement peu invasif pour un beau sourire

Cas par Dr Marko Jakovac, Michele Temperani

Via le travail d'une équipe d'experts bien rodée, un jeune homme retrouve confiance en lui grâce à un nouveau sourire. Ce résultat impressionnant est obtenu grâce à une procédure systématique et des matériaux soigneusement coordonnés. Ce document numérique décrit le traitement d'une agénésie dentaire. 

Lire la suite

À propos du patient

Nom : Krešo
Âge : 23 ans
Pays : Croatie

Krešo a 23 ans et vit en Croatie. Il présente une hypodontie : sept dents manquent à la mandibule comme au maxillaire. Ce jeune homme est contrarié par l'aspect inesthétique de son sourire.

La tristesse de Krešo a été perceptible dès sa première visite : il a fallu un certain temps pour le convaincre de sourire pour la photo. Il laissait sa main devant sa bouche lorsqu’il parlait.

Krešo a un objectif clair : il veut des dents plus belles. Toutefois, étant donné qu'il a peur des actes de chirurgie,  il veut éviter une intervention chirurgicale (traitement implantaire). De plus, il a des contraintes financières. Un défi pour l'équipe de traitement composée du Dr Marko Jakovac (dentiste) et de Michele Temperani (prothésiste dentaire).

Lire la suite

Examen clinique et plan de traitement

La première partie du processus de réhabilitation orale implique un examen clinique dans lequel nous analysons les conditions faciales et dentaires. La dimension verticale de Krešo est sensiblement réduite. Il manque 14 dents permanentes en raison d'une hypodontie (agénésie dentaire). De plus, il reste encore plusieurs dents de lait. La 36 a été détruite par les caries, ce qui rend son extraction inévitable. En raison des contraintes financières du patient, et avec son accord, l'équipe de traitement décide d’une reconstruction totale par prothèse fixée conventionnelle. Le traitement doit être peu invasif.

La solution sur mesure pour Krešo : 

  1. un bridge tout céramique sur armature en oxyde de zirconium au maxillaire 
  2. des facettes en disilisate de lithium à la mandibule
  3. des restaurations céramo-métalliques en zones postérieures

Afin que le prothésiste dentaire dispose des informations nécessaires à la réalisation d'une maquette en cire des restaurations, il faut lui fournir, en plus des empreintes, les détails relatifs à la dimension verticale d'occlusion et l'enregistrement d'un arc facial. Si la dimension verticale d'occlusion doit être augmentée, la position centrée correcte doit tout d’abord être évaluée. Le Dr Jakovac utilise une attelle de relaxation musculaire et un JIG de Lucia comme aides à l'enregistrement.

L'enregistrement de l'arc facial donne des informations sur la relation du maxillaire avec le plan horizontal de référence et la ligne bipupillaire.

Pour réaliser des restaurations étendues, les positions en propulsion et en latérotrusion doivent être enregistrées afin de réaliser toute correction nécessaire en articulateur. Pour cela, le praticien utilise le silicone par addition Virtual CADbite.

L'enregistrement avec Virtual CADbite est plus rapide et plus précis qu'avec de la cire. 

Dans la plupart des cas, ce type de matériau donne des résultats plus rapides et plus précis que la cire. Lorsque la cire est utilisée pour l'enregistrement du mordu d'occlusion, il faut expliquer au patient les déplacements en positions de propulsion et de latérotrusion. L'expérience a montré qu'il est plus facile de laisser les patients faire ces mouvements de leur plein gré et de les arrêter quand ils arrivent à la "bonne" position, et d’injecter alors Virtual CADbite pour enregistrer la position.
Le Dr Jakovac, depuis Zagreb, envoie toutes les données recueillies à Michele Temperani, qui se trouve à Florence.

Qu'est-ce que l'hypodontie ?

L'hypodontie est une absence de dents. Cela traduit une absence de développement d'une ou plusieurs dents en raison d'une agénésie dentaire. L'hypodontie peut avoir des effets négatifs sur la fonction masticatoire. Elle peut également affecter l'aspect esthétique. Plus d'informations (Source : Wikipedia)

 

Interview

Comment le Dr Marko Jakovac et Michele Temperani choisissent-ils le bon traitement et les matériaux à utiliser ? 

Traitement

1
2
3
4
5
Retour à la première étape
Passer à la dernière étape

Wax-up et Mock-up

Les éléments et informations suivants sont nécessaires pour la fabrication du wax-up : empreintes de précision du maxillaire et de la mandibule, enregistrement de l'arc de transfert, mordu d'occlusion centré réalisé en matériau thermoplastique avec dimension verticale d'occlusion prédéterminée, photos du visage du patient dont un plan rapproché lorsque le patient sourit. Sur la base de ces informations, Michele Temperani modèle les restaurations en cire.  Il place les dents dans leur position fonctionnelle et esthétique idéale et ajuste le plan d'occlusion ainsi que la courbe de Spee. Un mock-up en résine tiré de ce modelage permettra au praticien de vérifier le travail du laboratoire en bouche. 

A réception de ce mock-up, le Dr Jakovac peut donc vérifier tous les paramètres fonctionnels et esthétiques en  bouche. Cette étape du traitement est importante pour de nombreuses raisons. Les patients ont la possibilité de participer activement à la conception de leur nouveau sourire, ce qui est une expérience très motivante. De plus, l'intercuspidation maximale, la nouvelle dimension verticale et les mouvements de propulsion et de latérotrusion peuvent être testés dans une situation réaliste. Par ailleurs, le mock-up servira de modèle pour la restauration provisoire. Par conséquent, il doit être fabriqué avec la plus grande précision. Une fois que le patient est complètement satisfait du résultat proposé et que le mock-up remplit tous les critères cliniques, le traitement proprement dit peut commencer.

Lire la suite

Traitement préliminaire

Dans un premier temps, le Dr Jakovac nettoie très soigneusement les dents du patient. Ensuite, il procède aux extractions nécessaires et réalise le traitement endodontique. Puis il prépare les dents pour le traitement prothétique.

Pendant ce temps, le prothésiste dentaire Michele Temperani réalise les restaurations provisoires à long terme de Krešo. Pour cela, il utilise la technologie CAD/CAM : tout d'abord, la cire est numérisée dans un scanner de laboratoire. Cette information sert de base pour les restaurations provisoires,  réalisées avec un matériau composite. Les provisoires terminées sont envoyées au cabinet du Dr Jakovac, qui va les placer en bouche. Après la phase de prétraitement, ces restaurations vont servir d'éléments de test pendant la phase de cicatrisation : cette étape permettra au dentiste de contrôler la fonction et l'esthétique et d'ajuster précisément.

Réalisation des restaurations définitives 1

La phase prothétique finale peut commencer après que la restauration provisoire à long terme ait été portée pendant un laps de temps suffisant. Avant la prise d'empreinte, le Dr Jakovac prépare à nouveau les dents et les polit. Ensuite, il prend les empreintes de précision pour les maîtres modèles, en utilisant pour cela deux porte-empreintes individuels.

Les empreintes de précision pour les maîtres modèles doivent être réalisées avec un polyéther ou un silicone par addition, à l'aide de porte-empreintes individuels.

Il est très important de transférer avec beaucoup de soin la dimension verticale d'occlusion et les informations sur la relation « dent-à-dent » des travaux provisoires aux restaurations finales. Pour cela, la technique de "montage croisé" est tout à fait adaptée. Le Dr Jakovac transmet toutes ces informations à Michele Temperani.

Il est très important de transférer avec beaucoup de soin la dimension verticale d'occlusion et les informations sur la relation « dent-à-dent » des travaux provisoires aux restaurations finales. Pour cela, la technique de "montage croisé" est tout à fait adaptée. Le Dr Jakovac transmet toutes ces informations à Michele Temperani.

Réalisation des restaurations définitives 1

Qu'est-ce que la technique de montage croisé ?

La technique de montage croisé permet de transférer la dimension verticale d'occlusion et la relation dent-à-dent de la restauration provisoire sur la restauration finale. Cette méthode implique d'abord de réaliser un mordu d'occlusion des dents maxillaires et mandibulaires préparées. Ensuite, nous procédons à un deuxième mordu d'occlusion de la restauration provisoire au maxillaire et des dents préparées à la mandibule. Puis nous finissons par un troisième mordu d'occlusion, incluant les préparations maxillaires et la restauration provisoire mandibulaire. 

Réalisation des restaurations définitives 2

Celui-ci devra "copier" les provisoires et transférer précisément les détails aux restaurations finales. Pour cela, les maîtres-modèles sont positionnés dans l'articulateur en utilisant la technique de "montage croisé". 
La situation finale ayant été obtenue par des restaurations provisoires successives, il est relativement simple pour Michele Temperani de fabriquer les armatures.

Grâce à la technologie CAD/CAM, les restaurations finales peuvent être visualisées, modifiées et/ou dupliquées avec l'assurance que toutes les lignes directrices de la conception seront respectées.
L'usinage des armatures des restaurations céramo-métalliques postérieures et des armatures en zircone des dents antérieures maxillaires est confié au centre d'usinage Wieland Precision Technology (WPT, Naturns, Italie).

À Zagreb, le Dr Jakovac essaye les armatures et en vérifie l'ajustage. La plupart des imprécisions habituellement rencontrées sont dues à des erreurs commises lors de la prise d'empreinte, la coulée ou la fabrication du modèle. Dans le cas présent, aucune imprécision n'est à observer. Tout ajuste parfaitement !

Tout ajuste parfaitement !

Michele Temperani utilise également la technologie numérique pour réaliser les facettes mandibulaires, pressées ensuite en vitrocéramique au disilisate de lithium IPS e.max®. Les armatures métalliques sont stratifiées avec le nouveau système céramo-métallique IPS Style®, parfait pour obtenir la translucidité naturelle recherchée sans avoir à sacrifier la luminosité. La céramique IPS Style offre un avantage majeur car ses teintes sont parfaitement coordonnées avec celles d’IPS e.max Ceram. Par conséquent, les éléments stratifiés sur armatures métalliques correspondent de manière optimale au bridge maxillaire antérieur. Après les premières cuissons, Michele Temperani envoie les restaurations à Zagreb afin que le Dr Jakovac puisse effectuer un essayage en bouche.

Au cours de cet essayage, le Dr Jakovac vérifie si de petites corrections de la céramique sont nécessaires avant que les restaurations ne soient achevées. Les travaux sont alors réexpédiés à Michele Temperani. Dans son laboratoire dentaire à Florence, il peut alors terminer les restaurations, en procédant aux étapes de glaçage et de polissage. 

Lire la suite

Insertion des restaurations définitives

Avant de solidariser les restaurations finales en bouche, le Dr Jakovac nettoie soigneusement les dents du patient. Il place ensuite une digue en caoutchouc. Il utilise pour la solidarisation un composite de collage, dans ce cas Variolink Esthetic. Cette colle présente d'excellentes propriétés adhésives et des caractéristiques cliniques avantageuses telles que l'élimination facile des excès et la stabilité de la teinte.
Le Dr Jakovac utilise Monobond Etch & Prime pour conditionner les facettes (scellement adhésif). Après un sablage en douceur, les restaurations en oxyde de zirconium et céramo-métalliques sont préparées pour la solidarisation en appliquant Monobond Plus. L’application d’un gel glycériné évite la formation d'une couche inhibée.

 

Lire la suite

Que dit le Dr Marko Jakovac à propos de ce cas ?

L'équipe de traitement

Marko Jakovac

Marko Jakovac

Marko Jakovac est né à Zagreb, Croatie, en 1974. Il termine ses études à l'école de médecine dentaire de Zagreb en 1998 et y débute sa carrière comme assistant en 2001. Spécialisé en prothèse dentaire, il commence son doctorat en 2004. A partir de 2005, il travaille comme spécialiste dans le domaine de la prothèse à l'Université de Zagreb. Trois ans plus tard, il devient propriétaire et dirigeant du cabinet dentaire Aesthetica dans la capitale croate et termine son doctorat en 2008. De 2009 à 2015, Marko Jakovac est professeur adjoint et depuis 2015, il est professeur agrégé au département de Prothèse Fixée et responsable de Clinique et du Laboratoire de prothèse fixée, Microscope en médecine dentaire pour les étudiants de premier cycle et de de traitement esthétique sur dents et implants pour les étudiants de troisième cycle à l'école de médecine dentaire de Zagreb. Il dirige également différents programmes d'étude et de formation et a écrit ou coécrit de nombreux articles scientifiques. Il est également acteur dans de nombreuses manifestations à l'échelle internationale. 

Michele Temperani

Michele Temperani

Après avoir obtenu son diplôme en Technologie Dentaire, Michele Temperani entreprend une spécialisation en prothèse fixée au Etats-Unis où il suit les cours du Tanaka Dental Technology Institute et les séminaires de Masahiro Kuwata à l'Université de Washington. Pendant trois ans il dirige le département céramique au laboratoire Kijosato Okamoto à Seattle (USA). Il participe régulièrement au "Continuing Education Project" qui a lieu chaque année à Seattle.
Depuis 1990, il codirige avec son frère, spécialisé en restauration céramique, un laboratoire de prothèse dentaire à Florence en Italie. Il utilise la technique de pressée pour la réalisation des restaurations tout céramique depuis 1998. 
Il anime des cours et des conférences lors de rencontres internationales et est l'auteur de nombreuses publications.

 

Marko Jakovac
Michele Temperani
Marko Jakovac

Marko Jakovac

Voir le profil complet

Marko Jakovac est né à Zagreb, Croatie, en 1974. Il termine ses études à l'école de médecine dentaire de Zagreb en 1998 et y débute sa carrière comme assistant en 2001. Spécialisé en prothèse dentaire, il commence son doctorat en 2004. A partir de 2005, il travaille comme spécialiste dans le domaine de la prothèse à l'Université de Zagreb. Trois ans plus tard, il devient propriétaire et dirigeant du cabinet dentaire Aesthetica dans la capitale croate et termine son doctorat en 2008. De 2009 à 2015, Marko Jakovac est professeur adjoint et depuis 2015, il est professeur agrégé au département de Prothèse Fixée et responsable de Clinique et du Laboratoire de prothèse fixée, Microscope en médecine dentaire pour les étudiants de premier cycle et de de traitement esthétique sur dents et implants pour les étudiants de troisième cycle à l'école de médecine dentaire de Zagreb. Il dirige également différents programmes d'étude et de formation et a écrit ou coécrit de nombreux articles scientifiques. Il est également acteur dans de nombreuses manifestations à l'échelle internationale. 

Michele Temperani

Michele Temperani

Voir le profil complet

Après avoir obtenu son diplôme en Technologie Dentaire, Michele Temperani entreprend une spécialisation en prothèse fixée au Etats-Unis où il suit les cours du Tanaka Dental Technology Institute et les séminaires de Masahiro Kuwata à l'Université de Washington. Pendant trois ans il dirige le département céramique au laboratoire Kijosato Okamoto à Seattle (USA). Il participe régulièrement au "Continuing Education Project" qui a lieu chaque année à Seattle.
Depuis 1990, il codirige avec son frère, spécialisé en restauration céramique, un laboratoire de prothèse dentaire à Florence en Italie. Il utilise la technique de pressée pour la réalisation des restaurations tout céramique depuis 1998. 
Il anime des cours et des conférences lors de rencontres internationales et est l'auteur de nombreuses publications.

 

Un cas clinique en ligne

Le succès du Dr Marko Jakovac et de Michele Temperani s'étend au-delà de leur cabinet dentaire et laboratoire de prothèse.  Ce tandem italo-croate participe à de très nombreux  congrès et séminaires internationaux. Découvrez avec quelle facilité ils collaborent, au-delà des barrières linguistiques et des frontières. Regardez les deux experts présentant ce cas passionnant lors du troisième Symposium International d'Experts organisé par Ivoclar Vivadent à Madrid en Juin 2016, devant un public de 1000 personnes venues du monde entier !

Vous trouverez également le cas clinique du Dr Marko Jakovac et de Michele Temperani dans le numéro 2/2016 du magazine dentaire international Reflect.

Lire la suite

Contact

* Champ obligatoire